Qu'est ce que l'euriec

Les frontières ne représentent aucun obstacle pour les criminels. En fait, les criminels utilisent délibérément les frontières nationales afin de dissimuler leurs activités aux autorités publiques et services d’investigation. Dans la lutte contre la déstabilisation, les frontières nationales semblent constituer un obstacle majeur. Ainsi chaque pays connaît sa propre législation et réglementation, sa propre langue, et il existe des différences au niveau des compétences et des responsabilités. Par ailleurs, le degré de prise de conscience concernant la déstabilisation, et plus spécifiquement le rôle de l'administration dans la lutte contre celle-ci, joue également un rôle important.

Prise de conscience et casuistique

Au sein du RIEC Limbourg, l’EURIEC a été créé en vue de donner à la collaboration administrative transfrontalière une forte impulsion au moyen de :

1. La sensibilisation : sensibiliser les autorités administratives en Belgique, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne) et aux Pays-Bas, de la nécessité d’une collaboration internationale et d’un échange d’informations dans le domaine de l’approche administrative de la criminalité déstabilisante.

2. Casuistique : à partir d’une casuistique concrète avec une composante internationale (Pays-Bas, Belgique ou Rhénanie-du-Nord-Westphalie), étudier les possibilités et impossibilités d’échange transfrontalier d’informations entre les autorités administratives.    Les résultats de ces études sont présentés aux instances responsables dans les pays concernés.

Comment fonctionne l’EURIEC

L’EURIEC est opérationnel depuis septembre 2019 et il soutient la casuistique pour l’ensemble de la zone frontalière entre les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne. Ceci s’effectue en étroite collaboration avec les RIEC néerlandais, les ARIEC belges et les partenaires allemands.

Au sein de l’EURIEC, chaque pays participant est représenté par un ou plusieurs collaborateurs. Les trois accountmanagers, trois juristes, le coordinateur et le chargé de soutien aux projets, vont soutenir la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne dans la gestion de cas internationaux. La science est également impliquée. L’EURIEC reçoit un soutien procédural et de fond de la part du Fachhochschule für öffentliche Verwaltung Köln (DE), de l’Université catholique de Louvain (BE) et de l’Université de Maastricht (NL).

En vue de déterminer les (im)possibilités pour la divulgation et la réception d’informations, l’EURIEC vise à élaborer des plateformes d’experts pour les autorités administratives. L’EURIEC facilite la communication, met en contact les personnes entre elles, analyse les informations et rédige des perspectives d’action pour les partenaires à l’intérieur du pays et à l’étranger. Pour chaque cas, les possibilités et limitations en matière d’échange transfrontalier d’informations à des fins administratives, sont présentées avec une base juridique.


Logos_EURIEC_3